Embajada en Marruecos

SEMAINE DE LA LANGUE ESPAGNOLE AU ROYAUME DU MAROC du 23 au 27 avril 2018 à l´Institut Cervantes de Rabat -3ème édition

La 3ème édition de la Semaine de la Langue Espagnole au Royaume du Maroc a eu lieu du 23 au 27 avril à Rabat.

Cet événement a été organisé par l'Institut Cervantes de Rabat et l'Ambassade d'Espagne. Il a été parrainé par Grupo Planeta et la collaboration de l'Université Mohammed V, des 11 ambassades latino-américaines basées au Maroc et de l'Ambassade de Guinée Equatoriale, le seul pays hispanophone du continent africain.


Cette troisième édition a été consacrée au thème de l'importance de la langue espagnole dans le monde et son grand potentiel étant donné qu'il est la langue officielle de 21 pays, est parlée par plus de 550 millions de personnes, c’est la troisième langue utilisée dans Internet et il y a plus de 21 millions d'étudiants d'espagnol.

Cette Ambassade a participé à l'ouverture officielle le lundi 23, en présence du Ministre de la Réforme de l'Administration et Fonction Publique et le Vice-Ministre de la Formation Professionnelle et des autorités académiques, et à la lecture continue de Don Quichotte qui s'est déroulée sans interruption pendant plus de 3 heures.


Le 25 avril, Mme l'Ambassadeur María Fernanda Cañás a animé le panel "Littérature marocaine en langue espagnole", avec la participation d'hispanistes, philologues et d'écrivains marocains en langue espagnole. Dans l'après-midi, il a également participé à la table ronde «Le futur de la langue espagnole: l'horizon des Amériques» moment propice pour promouvoir et diffuser le diplôme d'espagnol CELU, accordé par la République Argentine.

Le 26 avril, l'Ambassade a également participé à la conférence du poète Joaquín Pérez Azaustre à l'Université Mohammed V et, le 27 avril, a assisté à la projection du film "El laberinto d'Octavio Paz".

En plus des débats et de tables rondes consacrées à l'analyse de la place de la langue espagnole dans le monde et au Maroc, le programme copieux comprenait un concert de flamenco par Alba Molina à la Bibliothèque nationale et une fête latine comme clôture de la semaine.